Chirurgie


Schröpfköpfe (5)

 

 

   Im Falle eines Bisses durch einen tollwütigen Hund gehörte das Setzen einer Saugglocke früher zu den Notmassnahmen:


"Le Mémorial du 9 août a publié la circulaire suivante aux administrations communales au sujet de l'hyrophobie chez les chiens et les autres animaux: Pendant les derniers mois, des cas d'hydrophobie se sont présentés chez des chiens, et 1es habitants de certaines localités ont été inquiétés par les morsures de chiens suspects. Je crois en conséquence devoir, sur la proposition du collège médical, rendre les administrations communales ainsi que les habitants attentifs aux mesures de précaution commandées par les circonstances, et publier les prescriptions de police ci-après, pour être sévèrement observées.
Mesures préservatives générales. Les administrations communales doivent chercher avant tout d'empêcher l'apparitionde l'hydrophobie chez les animavx ou au moins de la rendre plus rare, et préserver autant que possible les hommes et les animaux des atteintes de chiens hydrophobes. Leurs soins doivent surtout se diriger contre l'hydropho- bie chez les chiens, à quel effet les principes suivants sont particulièrement à observer.

  • Tous les chiens qui ne sont pas portés sur le rôle, doivent être tués, attendu qu'ils sont à considérer comme n'ayant pas de maîtres; ceux qui figurent au rôle ne doivent pas être tolérés dans les rues et places, mais doivent être pris et abattus, s'ils rôdent sans muselière, ou s'ils ne sont pas conduits en laisse.
  • Dans les communes où il y a eu des cas de rage, on doit procéder à l'examen sévère de tous les chiens, et les animaux qui ont été mordus par des chiens hydrophobes sont à abattre de suite ; les chiens suspects sont cependant à prendre, à enfermer et à observer.
  • Les animaux morts doivent être enfouis profondément, et être couverts de chaux, et les objets qui leur ont servi doivent être détruits.


    Mesures préservâtives individuelles.

  • Parmi ces mesures, le traitement de la blessure, entrepris à temps, est essentiel, pour que l'inoculation du virus rabique dans l'organisme, à partir de la place atteinte, soit empêchée, et qu'en même temps le virus soit détruit à cette place par des moyens chimiques.
  • Dans chaque cas de blessure par la morsure d'un chien hydrophobe, tout le corps est à examiner, attendu qu'outre les blessures connues on peut en trouver encore d'autres. Qu'on lave de suite la blessure avec de la lessive, du vinaigre ou de l'eau salée, qu'on la laisse saigner longtemps, et qu'on cherche même à favoriser le saignement, en suçant la blessure avec la bouche, cas auquel cependant la bouche et les lèvres doivent être sans aucune lésion, en comprimant la blessure ou en y appliquant une ventouse. Ensuite on fera cautériser aussitôt la blessure soit par l'application du fer chaud, ou d'un remède, tels que beurre d'antimoine, pierre infernale, des acides concentrés (acide sulfurique, acide nitrique); l'emploi d'ammoniaque liquide concentré, qui ne manque presque dans aucun établissement rural à cause de son emploi fréquent dans les cas d'enflement des bestiaux, est aussi d'une grande utilité.
    On peut admettre en général que celui de ces remèdes, qui est employé le plus promptement, est aussi le préservatif le plus sûr. On ne doit cependant pas tarder de consulter aussitôt que possible le médecin pour le traitement ultérieur.
    Les administrations communales ont à répandre ces mesures autant que possible parmi les habitants., et elles sont invitées à faire aussitôt rapport sur tous les cas qui se présenteront, au commissaire de district et au médecin de canton, comme cela est prescrit par le règlement annexé à l'ordonnance médicale.
    Luxembourg, le 5 août 1861.
    Le directeur-général de l'intérieur et de la justice,
    M. JONAS"
    (Courrier du Grand-Duché de Luxembourg vom 15.8.1861)


    Vorgestellt wird ein geblasener Schröpfkopf mit Einschluss-Luftblasen, unregelmässig dicker Rand, ohne Anschliff, ein Geschenk von Guy Schockmel, August 2007.